Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE JOURNAL D'UN FRANÇAIS

" Notre foi doit être simple et claire, pieuse et intelligente. Il faut étudier, réfléchir pour se faire des convictions, des idées sûres, se donner la peine d'aller jusqu'au fond de soi-même, de ses croyances. » Marthe Robin

Un Livre Que J'ai Lu (173) : Dialogue de L'arbre (Paul Valéry)

Qui connait la pensée de saint Augustin sur l'arbre et la liberté, relayé par le fameux Bossuet dans son sermon sur la mort, pourra apprécier cette nouvelle qui puisant à l'antiquité son verbe et sa pensée, relate un débat intellectuel sur un arbre. Ce...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (172) : Ce Qu'il Faut De Terre à L'homme (Léon Tolstoï)

Pour qui a lu le Diable de ce même Tolstoï, le diable de cette nouvelle, n'est pas tout à fait le même. Celui-là est cornu et a les pieds fourchus. En l'état, il offrira à ce paysans nommé Pakhom, qui a le coeur envieux, tout ce qu'il désire et ce qu'il...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (171) : Métaphysique de la guerre (Julius Evola)

La guerre, disait Jünger, est la plus forte rencontre des peuples. Pour Julius Evola, la guerre est l'occasion de transcender la vie, de dépasser le stade de la vie courante et monotone du matérialisme pacifiste qui sévit dans les villes (p7). Elle met...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (170) : Le Symbolisme de l'Apparition (Léon Bloy)

Figure maternelle incontournable, la Vierge Marie qui a fait du mot "Vierge" une dénomination universelle, est celle qui dans la Divine Comédie tourne la clé du haut Amour, lequel est nommé sur la porte des enfers pour rappeler qu'il est le créateur de...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (169) : Léon Bloy Ou La Fureur Du Juste (François Angelier)

Ce fils de France qui voulait entrer dans le paradis avec une couronne d'étrons, et qui avait ce désir vorace de salvation universelle (p9), est une de ces âmes fortes, trempée dans ce catholicisme marial qui, comme le dit Dante, tourne les clés du haut...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (167) : L'histoire De L'univers Et Le Sens De La Création (Claude Tresmontant)

Nous avons vu précédemment le rôle que jouait le monothéisme hébreu et le monothéisme chrétien dans la finalité de la Création. Qu'ils étaient les incubateurs d'une nouvelle programmation créatrice dont la fonction est de joindre définitivement l'humanité...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (166) : La Finalité De La Création, Le Salut Et Le Risque De Perdition (Claude Tresmontant)

Dans la même collection que ces livres de Claude Tresmontant (ici) que nous avons déjà commentés, celui-ci propose, tout en reprenant un certain nombre d'arguments développés dans ces trois autres ouvrages, d'aborder la question du sens de la Création....

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (165) : Au Pied Du Sapin, Contes De Noël (Pirandello, Andersen, Maupassant, Giono etc...)

Au moment où j'écris cette fiche de lecture, la neige a déposé sa blanche toison sur le paysage montagneux où une épaisse couche nuageuse presque aussi blanche que la neige, voile l'entier spectacle de la chaine pyrénéenne qui d'ordinaire me fait face...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (164) : Cadeaux de Noël (Colette)

Le préfacier nous prévient que ces Noëls contés par Colette (ici), femme de lettre qui fut danseuse et comédienne, sont beaucoup plus païens que chrétiens et si parfois l'église du village est dans sa pensée, le seul indice d'un christianisme qui tient...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (162) : La Fin Du Monde (Edmond Haraucourt)

Le mot "science" est le tout premier mot de cette nouvelle, et ce mot qui dégage comme on le sait, cette prétention naturelle d'avoir réponse à tout , est ici utilisé par l'auteur comme un oracle qui annonce le plus sérieusement du monde la fin de ce...

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>

Archives

À propos

" Notre foi doit être simple et claire, pieuse et intelligente. Il faut étudier, réfléchir pour se faire des convictions, des idées sûres, se donner la peine d'aller jusqu'au fond de soi-même, de ses croyances. » Marthe Robin