Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE JOURNAL D'UN FRANÇAIS

" Notre foi doit être simple et claire, pieuse et intelligente. Il faut étudier, réfléchir pour se faire des convictions, des idées sûres, se donner la peine d'aller jusqu'au fond de soi-même, de ses croyances. » Marthe Robin

Un Livre Que J'ai Lu (138) : Histoires De Noël Pour Frissonner Au Coin Du Feu (Erckmann Chatrian, Gaston Leroux, Maurice Leblanc)

Ce recueil contient 3 nouvelles que le lecteur pourra apprécier s’il aime, en cette période de fêtes, les histoires angoissantes voire horrifiantes. Et bien que le titre évoque cet aspect-là, pour ma part, de ces trois récits, le dernier, celui de Maurice...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (137) : Le Livre De Noël (Selma Lagerlöf)

, Qui est cet auteur peu connu dont le narratif éblouira le lecteur friand de contes et de nouvelles et bien habitués aux traditionnelles histoires qui ont enchantées notre enfance ? Selma Lagerlöf (ici) est un écrivain suédois qui reçut en 1909 le prix...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (136) : Le rêve d'un homme ridicule (Fédor Dostoïevski)

Quelle étrange histoire que cette histoire d’un homme ridicule qui prétendait connaître la vérité, laquelle, selon ses dires, ne pouvait être entendu de ceux qui le traitaient de fou, mais ceux-là même qui le traitaient de fou ignoraient bien que cet...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (135) : 2 Nouvelles de Pétersbourg (Nicolas Gogol)

On est à saint Pétersbourg, et plus précisément dans son artère la plus éclatante et quoiqu’elle enlumine de sa glorieuse présence la ville toute entière elle n’en demeure pas moins pour les écrivains russes une toile où l’on pose sérieusement le regard....

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (134) : Les Eaux Tranquilles (Ivan Tourgueniev)

Les eaux tranquilles est le nom de ce domaine planté dans la campagne russe, et qui sous la plume de notre auteur est devenu le théâtre d’une tablée d’amis que la mémoire conservera comme un temps où le bonheur fut imprimé avec ce que l’on sait de nostalgique....

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (133) : Le rideau cramoisi (Jules Barbey D'Aurevilly)

18 ans après le scandale de Madame Bovary de Flaubert et celui des Fleurs du Mal de Baudelaire, les Diaboliques, œuvre phare de Jules Barbey d’Aurevilly, est retiré de la vente en 1875 par crainte d’un procès. Le scandale que suscite la femme dépravée,...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (136) : Le Diable dans la bouteille (Robert Louis Stevenson)

Avant d’aborder le livre de Robert Louis Stevenson, je me sens contraint de rappeler quelques lectures, quoique peu nombreuses, que j’ai pu faire concernant le diable. Celles dont je parle, au nombre de deux, la première écrite par Gaston Leroux, à savoir...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (135) : Un Petit Héros (Fédor Dostoïevski)

Fédor Dostoïevski tisse une triangulation affective des plus platonicienne entre un garçon de 11 ans, qui est le narrateur et deux belles jeunes femmes de l’aristocratie russe. L’une d’elle, surnommée la blonde, et décrite par le narrateur comme une femme...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (134) : Moumou (Ivan Tourguéniev)

Cette nouvelle offre un dénouement amère accompagné d'aucune explication autre que la fatalité et la résignation et dont l'auteur a voulu atténuer par une toute dernière phrase dressée comme une compensation de principe. L’auteur russe nous convie donc...

Lire la suite

Un Livre Que J'ai Lu (140) : Eloge de la force (Laurent Obertone)

Pour le lecteur sérieux cet ouvrage s'apparentera à une balade empotée au cœur d'un thème que Simone Weil a parfaitement décortiqué et qui entre les doigts de notre auteur est devenu aussi fantaisiste que la célèbre série de films initiés par George Lucas....

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>

Archives

À propos

" Notre foi doit être simple et claire, pieuse et intelligente. Il faut étudier, réfléchir pour se faire des convictions, des idées sûres, se donner la peine d'aller jusqu'au fond de soi-même, de ses croyances. » Marthe Robin