Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Alighieridante.over-blog.com

         

 Paris en hiver, on s’en doute, les arbres ont perdu leur feuillage, c’est blanc, c’est pâteux, c’est neigeux. Banale image parisienne donc, les murs se serrent les coudes, il fait froid, le teint pâle, comme le ciel d’ailleurs, seuls les toits et les balcons jouent en écharpe leurs maigres couleurs. Mais qui connait Paris, la vision est juste, il suffit de s’y promener, pour le touriste venant du sud l’image est telle quelle, comparable à ce linceul couvrant un cadavre. Il est vrai que tout y est morne et sombre, sans éclat. Mais Paris est lumière dit-on, c’est celle de la Bastille qui trône comme un roi sur sa cité, c’est là le diadème qui se juxtapose à la grande Dame de Hugo mais qui en hauteur est en dessous de celui du Fils trois fois Saints. On le voit d’ailleurs, au milieu de la toile, s’élever au-dessus des doigts formés par les arbres décharnés du bas, il semble que ces bras levés réclament quelques grâces ou quelques clémences.

Antoine Carlier Montanari

Commenter cet article