Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Alighieridante.over-blog.com

    

 Pour ma part, à l'heure des Soulages et autres Basquiat, tout ce qui se dit contemporain est devenu impropre. La pénurie des génies a laissé une place béante à tout le reste, naturellement l'art urbain est venu assiéger les grandes places du marché. D'ailleurs, pour la multitude, je veux dire pour le peuple, l'impuissance artistique de ce matériau est corrélative avec sa manière de violer le territoire! Ah! que les murs plâtreux d'Utrillo me manquent, ce qui est arrivé, c'est qu'ils ont tout effacé, ils se foutent de ce qui s'est réellement passé, à vrai dire, pour eux, ça ne veut rien dire! Car ce qu'ils ont à dire ne dépasse pas quelques mesures verbales, certes, parfois bien achalandées en couleurs, mais la marche qu'ils entreprennent n'est rien de moins qu'une manière sauvage d'écrire! Ce qu'il y a d'étrange dans tout ce processus expressif, c'est cette délectation du chiffonnage, du béton, du plastique, du cellophane et des aérosols, c'est épuisant quand on sait qu'on a tant besoin de se ré-oxygéner! Après tout, comme il n'y a plus d'examen d'admission, qui peut encore dire ce qu'est l'art?

Antoine Carlier Montanari (commentaire suit à l'article publié dans le Figaro le 25-05-2015 sur le site et intitulé " GelloGraff, le graffiti qui "n'est pas vandale", commentaire publié)

Commenter cet article