Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Alighieridante.over-blog.com

                                              

 C'est le Coeur de Dieu, de Son Fils, de Sa Mère, que je contemple ici, en moi. L'ample image, royale et souveraine, dont la beauté et la bonté illuminent sans réserve, érige encore en moi Son Amour démesurément abondant. Malgré toutes mes fautes Sa Miséricorde vient de m'être montrée, je me suis trompé, cette envahissement secret descend en grandes coulées, il n'y a rien de plus immense et de plus incroyablement suave pour l'esprit. Malheur à ceux qui estiment leurs péchés impardonnables, ce Cœur si flamboyant peut circonscrire tous les feux, il jaillit en empoignant toute l'âme et déroule en elle une puissante décharge de purification. C'est aussi là l'occasion de détacher pieds de l'engluant monde extérieur, il est dommage d'ailleurs qu'on ne puisse pas s'en éloigner si facilement, ce grand dieu malade, quoi qu'il ne soit guère immortel, a la fâcheuse manière de nous séduire insidieusement. Ce qui me convient le mieux alors, peut arrêter promptement tous les effets de sa putréfaction, la communion avec le Cœur de mon Dieu possède véritablement et réellement toutes les protections que peut offrir un Dieu amoureux. Cette absorption arrive même à nourrir de l'intérieur chacune de mes chairs et naturellement, sans avoir à bouger, reconquiert tous mes membres, puis nourrit sans efforts la moindre de mes cellules comme si c'était les siennes. Vraiment c'est préférable, les bienfaits sont si considérables qu'ils produisent des effets miraculeux dans toute l'âme, c'est la certitude intense et définitive que tout sera radieux après, après que la lumière du monde soit passée. Ainsi donc, à cause de la grande infirmité du monde, ce Cœur infiniment affamé exalte et élève en lui même chacune des âmes, c'est cela notre Dieu!

Antoine Carlier Montanari

Commenter cet article