Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Alighieridante.over-blog.com

               

 L’événement que représente la guerre d'Ukraine ne se manifeste pas suffisamment dans la conscience européenne comme une menace réelle, la dislocation de ce territoire est d'avantage synonyme de particularisme régional dont les effets n'auront aucune prise sur le reste du monde. Certains oracles prophétisent une crevasse profonde pour l'histoire moderne et d'autres, plus prudents, utilisent ce fragment géopolitique comme une nécessité vers un nouvel ordre mondial. Chacun s'inquiète bien sûr, Tour à tour Zbigniew Brzezinski, Joe Biden (1) puis Laurent Fabius, ce dernier déclarant même"un risque de guerre totale à 3 heures d'avion de Paris". Et tandis que les djihadistes ré-incrémentent la guerre, tous semblent avoir oublié les propos de Vladimir Poutine après les attentats de Volgograd en décembre 2013, «la Russie d'aujourd'hui n'est pas celle d'Eltsine ou de Gorbatchev, elle est celle de Poutine »… « le sang versé des citoyens russes se transformera en de grosses crues qui vous emporteront alors qu'il ne vous reste aucune bouée de sauvetage».« Sachez que vous, roi Abdallah, partirez avant Assad ».« Pour identifier les auteurs criminels de ces attentats, on n'a pas besoin de davantage de temps et la Russie y répondra très bientôt. Notre réponse sera en sorte qu'elle changera la carte même du Moyen Orient ».(3) Poutine a visé juste, le roi du désert est mort avant Assad, le Yémen est en ébullition et les diplomaties occidentales quittent le pays tandis que la Jordanie est entrée en guerre contre l'Etat islamique. Puis l'Iran qui ne reconnait toujours pas l'existence de l'état hébreux et qui se nucléarise tranquillement, ne semble plus qu'inquiéter Benyamin Netanyahou: "Le Moyen-Orient s'écroule, les Etats se délitent, et dans ce vacuum prospère un empire, l'Iran, qui aspire à se doter de l'arme nucléaire (...)" ,"les forces de l'islam extrémiste qui s'infiltrent dans toutes les fissures du Moyen-Orient"(2). Quand aux deux autres grandes puissances de la région que sont l'Irak et la Syrie, leur dislocation prochaine attire les sponsors djihadistes dont le poids croissant enivrera les jeunes consciences musulmanes avides de victoire. La guerre change de ton, elle est virale et se propage de terre en terre sans rien perdre de sa vivacité. Si elle ne cesse de croître, sa véritable nature cherche aussi à franchir le simple cadre militaire, elle s'est mue dans les peuples et les économies, elle brasse désormais dans les dettes souveraines et les révoltes populaires. Le brasier est là, ardent en dessous, c'est très beau du point de vue du diable, l'association islamique et économique engendre des fractures sismiques si profondes que le piège tendu par le diable pousse les occidentaux à entrer ouvertement en guerre contre l'Etat Islamique, augmentant ainsi considérablement les budgets prévus à cet effet. Et tandis que la crise économique ravage le monde, des millions de jeunes musulmans se tournent vers l'Etat Islamique, les feux jadis nourris d'espoir vont se charger de haine, l'occident décadent et athée devra payer pour toutes les fautes commises contre l'Islam. Ces jeunes feux répandus dans toutes les cités du monde, autonomes, variés et divers, tous partageant le même intention, l'esprit de la charia, vont accéder à la seule promesse valable à leurs yeux, la vie éternelle par le martyr. De plus s'il n'y a pas de véritable unité, ni même d'interlocuteur, aucune diplomatie occidentale ne pourra ainsi organiser de pourparlers, la foi des terroristes est si grande et si abondamment nourrie par la colère, que chacun sait, musulman ou non, que dans ces coeurs la violence est la volonté d'Allah. Sur cette base la Russie de Poutine qui veut changer la carte du Moyen Orient, saura certainement appuyer sur leviers les plus abrasifs. Pour mieux situer ce contexte il faut se référer aux paroles de la Vierge à Fatima: "je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis. Si on accepte mes demandes, la Russie se convertira et on aura la paix ; sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde,..." A la veille du centenaire des apparitions (13 octobre 2017), l'Eglise catholique n'a toujours pas consacré la Russie, Poutine l'a même remise au premier rang. Désormais, elle, la Russie de Poutine et l'Etat Islamique monopolisent toutes les commissions et les groupes de travail, le monde réintègre la guerre froide, les budgets militaires repartent tous à la hausse tandis que les peuples sont gratinés d'austérité. Et c'est dans ce contexte que Vladimir Poutine, en visite en Egypte, offrira à son homologue une Kalachnikov AK-47. A la question de savoir si un cadeau de cette nature peut faire apparaître la intentions cachées du président Russe, il ne faudra pas oublier de dire et de souligner que cette arme, symbole vivace de l'ancienne Union des Républiques Socialistes Soviétiques, est l'arme la plus répandue à travers le monde. Et pourtant cette Russie communiste n'est pas tout à fait morte, sa conscience politique a radicalement changée celle de l'occident au point que la nouvelle union européenne demeure une bien grande imitatrice. C'est peut-être là que le noyau rouge se manifeste le mieux, étant donné qu'il montre de lui une puissance radicale de son mythe, l'athéisme.

Antoine Carlier Montanari

 

(1) Paru dans le Cahier du Monde "europa", daté du 06-02-2015 (entretien respéctifs de Zbigniew Brzezinski et Joe Biden).

(2)  Paru dans le Figaro en ligne du 16-02-2015, dans l'article intitulé: Israël : vers des "années difficiles" pour l'armée, 

(3) discours de Poutine le 15-01-2014 et le 05/01/2014

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article