Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Alighieridante.over-blog.com

 

 

 Georges Lucas est un homme avec une culture chrétienne dévoyée, certes, ça ne fait pas de lui un homme infréquentable mais à bien considérer le dépôt artistique qu’il a laissé à l’humanité il est responsable en quelque sorte de l’influence morale de son œuvre dans les esprits. Georges Lucas est tombé dans un piège, la Force dont il use en abondance pour caractériser la source spirituelle de son monde, n’est autre que celle qui anima Achille. Celle-là même qui valut aux hommes d’innombrables malheurs, Homère engendra un héros guerrier dont le bras armé envoya dans l’Hadès tant d’âmes de héros. Ainsi, l’ordre des Jedi, dont on dit qu’il est au service du bien, a entièrement ignoré la remarque du Christ à Pierre : Remets ton épée à sa place ; car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée. (Matthieu 26,52). Georges Lucas n’a donc ni lu René Girard, ni Simone Weil, dans cette affaire-là, la Force est une transgression minutieuse du bien, dont le credo réinitialise la loi du talion.

 

                                                                  Antoine Carlier Montanari

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article