Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par AntoineCarlierMontanari.over-blog.com

           5815837_2479747-copie-1.jpg 

J’ai voulu cacher mes yeux mouillés de larmes lorsqu’ils l’ont fouettés,
Ses entrailles se sont brisées, abreuvant en sang sa peau et sa chair,
Ils ont ensuite pris un buisson d’épines et l’ont écrasé sur sa tête,
Le faisant saigner partout.
Au sein de cette nuit à tout jamais obscure,
Le silence a gonflé les rangs, 
Laissant le fils de l’homme à ce chœur mauvais.
Maître, repris-je encore, j’aurais pu être l’un d’eux!
Il me dit seulement: « Vous êtes tous l’un d’eux! »
J’en eu si honte, que je baissai le regard,
Craignant que les soldats ne le voit,
Et je ne dis plus un mot jusqu’à ce qu’il soit sur la croix.

 

Antoine Carlier Montanari (Posté sur le site "Viens, Seigneur Jésus!)

Commenter cet article