Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par AntoineCarlierMontanari.over-blog.com

                                                     25 chap4 img04 bibledore apocalypse

 

 J’ai ouvert le Figaro et j'ai vu les faits malheureux qui accablent notre époque, trop d’ailleurs que beaucoup noieront parmi la multitude qui a rédigé l’histoire et qui leur fera dire que cela a toujours été. Le relativisme, maladie mentale, dirais-je, comme si l'humaine raison n'était pas capable de distinguer une période d'une autre et de ne point faire la différence entre un temps et un autre. Le monde convulse, d'aucun côté que le regard fixe, il n'y a aucune raison de voir le contraire, pourtant les relativistes sont nombreux et leur oeil ne voit pas de la même façon. Trop de temps et trop d'espace dans leurs analyses, limités aux phénomènes, ils ne percoivent pas l'infini, l'universel, il est impossible pour eux d'imaginer quoique se soit sans le temps et l'espace. L'empire de Kant, la phénoménologie est la seule chose qui a un sens car Dieu ne peut être analysé avec le temps et l'espace. Il n'y a donc pas de Dieu pour eux ou du moins aucune preuve que Dieu est le réel sujet du Verbe. En cet état toutes choses qui survient dans notre monde ne peut-être comprise sous une vision eschatologique. Et pourtant celui qui plonge son regard au-delà de l'horizon saura percevoir l'origine de la lumière et plus encore s'il daigne accorder à sa raison les leçon de la philosophie et de la révélation, c'est ce qui me fera dire que ce temps touche à sa fin. Couché sur un lit, ce malien qui vient de perdre sa main et son pied, tranchés par un sabre dont la main qui le tenait obéissait à cette loi islamique que l’on appelle charia, témoigne à lui seul de l’accablante méthode des islamistes pour tenir à porté de main toute un peuple. Je regardais cette photo comme un étape supplémentaire vers la barbarie humaine et qui me fera dire que l’auteur en est probablement le diable. Les cimes de ces syllabes ne seront pourtant pas comprises pour la plupart, en parlant ainsi je retrouve Dante et Milton et tout autant Bresson, derrière eux, dont je réfugie ma pensée, je vous dis qu’en cette circonstance qui dévoile l’épouvantable auteur du monde, que rien ici bas ne pourrait s’exposer sans comprendre cela. Les guerres prolifèrent au Moyen Orient, portant ainsi au pouvoir cette loi musulmane dont on a vu plus haut l’une de ses prérogatives, ce zèle de Dieu, trop amère pour ceux qui la subisse, donne à Dieu l’image d’un Roi peu clément avec ses fils. L’image ainsi écornée repoussera certainement de pieuses âmes vers un Dieu plus miséricordieux, que l’on nommera le Christ, trop peut-être, je veux dire miséricordieux car ses fils, ceux-là même qui se disent ses fils, le repousse et le flagellent à nouveau. Ces filles qui se font appelées « Pussy riot », qui bafouent avec obscénité le tabernacle de Dieu, n’éprouvent en aucune manière toute la bonté de celui qui est mort sur la croix. N’aurait t’il pas valu mieux, pour le bien de leur âme, d’avoir connu ce Dieu de la charia? Certes il serait bon d’entendre les cloches de l’église de Don Camillo pour rappeler gentiment à ces libertines que le trou du cul de l’enfer n'est pas très loin. Oui l’apostasie est là, bien là, fracassante et fier de présenter sa fourche menaçante qui donne aux bobos et autres colistiers de la laïcité une raison de revendiquer une part de gâteau. Aux cris de leurs crimes sur les tous petits, ils arpentent aujourd’hui leur monde en rangeant de côté toute cette infamie qui depuis plus de deux cent ans a édifier un temple de chair et de sang dont le sommet toise aujourd’hui le soleil. De tous côtés le mal investit les temples, les demeures, les coeurs et les esprits, c'est son heure, celle décrite dans l'apocalypse de Jean. Cameron promet des temps « douloureux », tandis que Strauss Kahn constate que la crise n’est pas résolu, Fedex et UBS veulent supprimer plusieurs milliers d’emplois. Le voyageur avisé saura entendre les signes et verra que ce temps n’est pas un temps ordinaire, il pourra conclure que sur ces quelques informations d’un jour, les simulacres et autres mensonges des élites ne pourront lui démontrer le contraire. Cette affreuse obscurité, dont le centre qui recouvre entièrement nos sociétés, enroule sur elle une vomissure tout autant abjecte et qui tente par tous les artifices de vous faire croire que ce n’est rien d’autre qu’une étape de plus dans l'évolution de l'espèce humaine. Si donc votre désir est d’aller au-delà, faîtes comme nous, allez voir Raphaël au Louvre, le diable s’y trouve maltraité. Saint Michel archange, entouré de la vierge et du petit Jésus, le pourfend aisément en lui tranchant la chair et là vous verrez que dans cette actualité il y en toujours une pour vous réchauffer le cœur.

Antoine Carlier Montanari (Commentaire suite aux articles du Figaro du jeudi 11/10/2012)

*Vatican II

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article