Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par AntoineCarlierMontanari.over-blog.com

     3956 LadyGaga PokerFace ev5

 

 Propice à rendre ce qu’elle fait spectaculaire, jouant de la mode et de ses extravagances, Lady Gaga est une artiste qui plaît à l'excentricité. Si madame prolonge ses métaphores christiques en autant de frasques visuelles, elle n’en demeure pas moins une allégorie du monde moderne. Il suffit pour cela de se rendre compte des excès de ce dernier pour donner à l’exemple de ses arguments une telle dame. Elle peut paraître incongrue et sans consistance comme toutes ces libellules en culottes courtes qui déambulent pour le plaisir des jeunes mâles, mais au regard de son art elle diverge sensiblement pour proposer une discipline de vie plus élaborée qu’elle n’y parait. Il est certes inconcevable pour les érudits d'y trouver une quelconque profondeur dans son art. Sans leur donner tord, je ne leur donnerai pas entièrement raison non plus. Par le fait d’une circonstance qui me parait être de nature à la rendre pertinente, voir intéressante, je théoriserai donc en quelques mots pour faire part au septique de mon point de vue. Il n‘est pas utile au malicieux qui lit cela, de rire de ce que je vais écrire, car il trouvera toujours une raison à rendre caduque, la manière qu'il me plaira pour l'écrire. Il est vrai qu'à ces mots je tend à couper l’herbe sous les pieds afin d’éviter qu'il s’imagine que sa pensée ne m’a déjà point habité. Bien entendu, je me suis souvent montré moqueur envers celle que je considère un peu comme la dépositaire d’un artiste que j’ai tant admiré. C’est en cela que j’équilibre le verdict de ma pensée et il appartient à chacun le droit de le refuser, cependant ils se doivent de témoigner de leur contradiction et de faire savoir qu'aux propos que je tiens, un raisonnement qui me donnera tord. Qu'en toute œuvre il se cache une partie inconsciente de l’artiste, celle qui manifeste le mieux sa personnalité, en cela, pour le critique, l'épreuve est redoutable. A cette trame qui donne à l’œuvre le vrai visage de l’artiste, l’on décèlera donc chez notre dame, l’apologie du Christ. Elle bouscule le dogme et lui attribue la dualité qui la façonne et tente par le chant de rendre à césar ce qui est à césar en s'attribuant maladroitement certaines convictions du Christ. En pleine arrogance visuelle, elle transpose au quotidien la réalité christique, Judas est le démon auquel elle s'accroche et Jésus sa vertu. Consciente des tensions qui dominent l’âme, elle se montre parfois trop extravagante ou impolie pour qu'on la prenne au sérieux. Cependant aux racines qu'elle fait sienne on peut lui reprocher de ne pas les élever mais on peut lui attribuer le mérite d'en parler. Dans cette mesure, nombre d’artistes se montrent peu soucieux d’un thème qui a fait de grandes œuvres. On pourrait aisément lui attribuer de la perfidie ou de la subversion tant son art s’illustre de frasques sexuels et morbides, mais à toute l’ampleur qui la glorifie l’on pourra s’adjoindre le regard du Christ sur la prostituée.

 Antoine Carlier Montanari (commentaire suite au clip "Judas")

Commenter cet article