Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par AntoineCarlierMontanari.over-blog.com

     lady-gaga-va-lance-son-parfum-06363.jpeg

 

 La revoilà, pleine du monde, plus même, de ce que disent ses détracteurs, d’une obèse arrogance, sans quoi ils ignorent tout de ce que fut notre espèce. Je garde bien de rejeter sur elle toute cette faute que l’on ne corrige pas sur nous et qui fait dire justement qu’elle ne trouve rien à faire pour essayer de sublimer son talent vers une cause plus noble. Pour fuir l’excessive puanteur qui emploie son temps à combler les espaces qui nous lie à la lumière, elle se met à lorgner sur son contraire pour en extraire une juteuse potion. Violente tempête dans un flacon, raison évidente d’une entreprise sombre, qui sachant qu’en lorgnant de ce coté là de la vie, elle lève la main contre elle. Point de descendance glorieuse en cette fortune, la source qui l’abreuve est une alchimie du malin, c’est pour cette raison que l’on entend dire que le sang fut son premier amant.  Ne soyez pas assoiffés d’une telle liqueur, bien avant elle, avec plus de dignité, des femmes ont porté en dehors d’elles des dedans bien plus affriolants. Si cette méduse joue bien de vos plaisirs,  ayant mit en sa boucles les traits de la volupté, ce qui lui sert de poitrail sait user de sa vitalité pour capter vos sens. C’est une femme vivante, exaltant sa propre nature à l’endroit où la raison ne permet plus de réguler la jouissance,  flattant à l’instant présent les sens en les prenant pour des naïfs. Son feuillage semble d’un vert plutôt pâle et ses branches tordues portent, au lieu de fruits, de sévères articulations, qui manœuvrent avec habilité une drôle de chorégraphie. A la suite de son art, toute sa cour soumise comme un seul et même corps, louant outrageusement et vénérant assidûment, s’emporte sur quiconque déracinera leur verbe. Voilà comment jouissent les foules et l’on verra toujours cette cohorte brûlante comme la lave, dégager de noires odeurs.

Antoine Carlier Montanari (Commentaire suite à l'article paru dans le Figaro, intitulé "Lady Gaga dévoile son parfun Fame", daté du 15/06/2012, commentaire publié sur le site)

Commenter cet article