Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par AntoineCarlierMontanari.over-blog.com

     Jean-Nouvel-Marks-Completion-Serpentine-Gallery-h9WLVjqIuW_.jpg 

 Ils l'ont installé au balcon du monde et lui ont demandé de parfaire ce jardin trop proche des rêves d'Adam. Cette constatation témoignera à l'oeil ciselé, que ce monde s'est déposséder du talent. A prendre pour raisonnable ce que raconte l'auteur des jeunes filles en fleur, porte en cet exemple toute sa consistance. Si ces mots que je tiens à remettre pour témoigner de mon désarroi, se sont vus fleurir aux images d'un film relatant avec subtilité un paradoxe qui me semble utile à la compréhension du personnage. L'on peu comprendre l'intérêt porté à son architecture, les artistes modernes ayant entraînés dans leur sillage la médiocrité, il devient aisé à celui qui n'a pas de talent de devenir génial. En effet à l'importance qu'accorde notre société à notre personnage, l'on pourrait croire qu'en sa demeure réside une adresse qui manifestement se distingue du plus grand nombre. Les feux de la rampe ont niché à l'olympe notre héros sans qu'un mythe plus grand ne vienne mesurer. Qu'il en soit ainsi, qu'autant de lauriers autour d'un crâne ne seraient attribuer la gloire du juste, mais qui accorde en sa valeur la valeur de César. L'édification perverse de la médiocrité qui se pare des plus belles plumes en dédaignant aux siècles passés un triomphe qui ne demandait qu'à continuer. Las de voir autant de soleils forger des oeuvres sublimes, ils se sont abrutis des manifestes des temps modernes pour justifier l'élevage de la race humaine. En cela l'enracinement de Jean Nouvel nous dévoile son hypocrisie, son amour des vielles pierres, de la famille, de la nature et de la tranquillité, qu'il cultive pour contribuer à son épanouissement. La volonté de l'homme, se pare de valeurs nobles, à des racines bien plus consistantes mais qu'il sait octroyer à son architecture. Accablant donc ses congénères d'une vision contraire,  leur imposant l'acier et le béton, enlaçant l'esprit de contraintes modernes idoines des objectifs monétaires. Un fondateur babélien qui érige des temples que tous ne seraient distinguer en singularité, ressemblant aux concepts que le cinéma pourvoit en quantité. Qu'à sa renommé qui soutient les économistes et les marchands, incapablent de s'émerveiller des proses de la littérature et qui trônent comme des princes dans des lieux qu'ils ont guillotinés. A mes mots que je chéris et que je veux ordonner pour rendre consistance de ma pensée afin que ceux qui les lieront comprennent qu'il existe âme qui ne souhaite profiter des demeures qu'on leur impose. Si en cela l'esprit se voit choqué alors il conviendra d'en refuser l'argumentation par une autre et je recevrai en duel la noblesse qui m'en répondra.  Car si j'étais un peintre génial je peindrais son portrait, instruisant mon pinceau des traits de Picasso plutôt que ceux de Véronèse. Il ne serait mieux s'en vanter, il n'en dirai rien car aux oeuvres du temps passé il n'en prends rien. 

Antoine Carlier Montanari

Commenter cet article

clovis simard 23/03/2012 22:35

Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-2. - OEIL DU DRAGON. - LA MÉDIOCRITÉ .