Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Alighieridante.over-blog.com

 Il ne faut pas se tromper, le fait que des musulmans soient autorisés à tuer d’autres musulmans est d’avantage le produit du takfirisme, lequel issu directement du qutbisme, idéologie radicale qui prône le djihad global, que le fait du Coran seul. Cette vision ultra violente est née d’une volonté d’émancipation de certains penseurs musulmans comme Sayyid Qutb (Egypte) et Maulana Maududi (Pakistan) lors des colonisations occidentales. Au départ c’était un moyen de pousser les musulmans « endormis » à la révolte, au combat contre les occidentaux et les chefs musulmans laïcs puis au fur et à mesure que l’expansion néo libérale et mercantile occidentale s’étendait, le takfirisme se propagea parallèlement au moyen de groupes armés tels que Al-Qaïda, Daesh et les talibans. A ce titre les musulmans non acquis à cette cause sont autant d'ennemis à abattre, ils sont tout autant considérés comme en état d’apostasie de l’islam, crime punissable de mort. C’est réellement une période de division et de désaccord au sein de l’islam, dans les recueils des hadiths, le mot fitna est employé afin d’identifier cette période comme un schisme politico-religieux. La première fitna eut lieu en 656, après l’assassinat du calife Uthman lors de la guerre civile et la bataille du chameau. La deuxième fitna eut lieu entre 683 et 685 lors du conflit entre les omeyyades (dynastie arabe de califes). La désintégration du califat de Cordoue est aussi considérée comme une autre fitna. Dans ces conditions, les multiples guerres qui ravagent le monde musulman surgissent comme un révélateur de la multipolarité islamique.

(la carte ci dessus témoigne des attentats commis depuis un an en Turquie, pays musulman laïque).

 

Antoine Carlier Montanari

Commenter cet article