Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Alighieridante.over-blog.com

                      

 Apocalypse, ce mot apparaît en grand sur toute une série d'affiches qui font cortège, au sein de la capitale, et sûrement partout ailleurs. Ce terme biblique qui réapparaît ici commercialement et qui sous-titre efficacement le dernier film de Brian Singer devient de plus en plus présent à mesure que le temps avance. En effet, Hollywood semble avoir réellement pris la mesure de son époque en faisant sienne la propagande chrétienne. Quelques grands auteurs ont également appuyé le mot de Saint Jean, René Girard, Michel Bounan, Peter Sloterdijk. Plusieurs autres auteurs ont pris volontiers le contre-pied, Karl Marx, Freud, Charles Darwin, Auguste Comte, Jean-Paul Sartre et Nietzsche. Le meurtre de Dieu, voilà comment tout a commencé et comment tout va finir, ces six-là ont avancé le calendrier chrétien. Ces penseurs ont instauré l'athéisme comme dogme universel. L'Antéchrist de Nietzsche a dominé toute la pensée occidentale du XXème siècle et tout naturellement est intervenu de véritables antéchrists comme Staline, Hitler, Mao et Pol Pot, le XXIème sera donc celui de l'Antéchrist avec un grand A. Dans cet ordre chronologique, l'endettement moral comme l'endettement économique ont atteint leurs limites, le rituel expiatoire dans un système athée sera beaucoup plus douloureux, en effet les forces motrices financières ont déjà bien conquises le cœur de l'homme, pour l'essentiel cette concorde les met dans la même position que le jeune homme riche face au Christ. Anthropologiquement on est dans cette zone fort éloignée du sacrifice christique, qui a plongé la civilisation dans le non-sens, convaincu que le néant soit la seule chose de raisonnable et de suffisamment appréciable au regard de l'enfer qui promettait mille tourments aux pêcheurs endurcis. Donc tout va bien, compte tenu de ce qu’était devenue la jeunesse française, le refrain de Polnareff (1) avait tout d’une offre alléchante, le sacrilège est à la hauteur ! Ainsi les contraintes liées au décalogue et aux évangiles furent ainsi rangées au placard, les pécheurs endurcis se multiplièrent. Après cela, chacun a suivi son gout particulier, la grande apostasie prophétisée dans l’Apocalypse arrive à son terme, le tableau dressé par Théodore Géricault et prénommé le radeau de la Méduse peut tout à fait évoquer cette humanité livrée à elle-même. En attendant c’est peut-être l’œuvre de Charles Gleyre, intitulé le déluge, choisi par le musée d’Orsay pour illustrer en ce moment l’affiche de l’exposition consacré à l’artiste, qui sera à même de nous rappeler le temps qui fut celui de Noé.

Antoine Carlier Montanari

 

(1) Nous irons tous au paradis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article