Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Alighieridante.over-blog.com

               

 "Elle s'en va" est un film idéologiquement ambigu, et malgré les bons sentiments, on assiste au déclin moral des différents protagonistes. Le constat est amer, la France profonde passe pour une vieille femme qui n'a plus toute sa tête. Catherine Deneuve en incarne merveilleusement les traits, la vision est quand même sévère, la modernité a tout déglingué, ici, la populace n'a plus la patience augustinienne pour soutenir sa propre existence, chacun des protagonistes est offert en pâturage à l'ironie, le sarcasme a aussi sa part, en fait il n'y a qu'un pas entre le réel et sa caricature. Le réalisateur ne peut échapper au formalisme ambiant dont le fond est entièrement soumis au darwinisme social. Évidemment, dans cette histoire-là, le petit fils surexcité de Deneuve, bien révolté, nous gratifie d'une verve jaculatoire anti Le Pen, à mon goût, ici, il y a détournement de mineur ! Enfin, soyez rassuré, le gamin n’est précoce que dans ce sens-là, il ne servira que de porte-voix pour les élections municipales. On va le traîner quand même jusqu’au bout pour crédibiliser le slogan, il faut vendre du socialisme. Ainsi, le réalisateur, manie du gosse pour dire ce qu'il a à dire, on aura compris, la vérité, dit-on, sort de la bouche des enfants. Le reste du temps, le gosse en question braille, éructe, hurle, à ce jeu, il s'agite comme une poule affolée. Certes le petit est défavorisé, dans sa famille personne ne s'aime, il est impulsif et colérique, il tient tout cela de sa mère, qui elle-même en veut à mort à sa mère Deneuve. Vous aurez bien compris, c’est à cause de Deneuve que tout s’est effondré. Malheureusement pour lui, pour le sale gosse, sa grand-mère a le cul bien trop nourri pour servir la vertu, quant au modèle il pourrait s'en passer. Dans de pareilles circonstances, il est encore heureux pour le gamin, comme pour la famille, que la situation ne se déroule pas dans une vulgaire cité de banlieue, le réalisateur se devrait de montrer les effets les plus dévastateurs de la politique qu'il soutient très subtilement!

Antoine Carlier Montanari

Commenter cet article