Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Alighieridante.over-blog.com

        

 Michel Broué est indigné, surtout à l'intérieur, au fond, au plus profond, en surface c'est plus léger, à peine exagéré, juste au poil, comme il le faut, c'est là sa marque de fabrique, là, il nomme les choses, voilà ce qu'il dit: "il met en garde contre le Front National, c'est la mauvaise direction. Car le plus grand espoir qu'ait soulevé de l'humanité est celui du socialisme..." Il semble que le Front National a particulièrement des manières d'énerver les mathématiciens. Après Cedric Villani, c'est au tour de Michel Broué, réponse automatique, comme chez les artistes d'ailleurs, les journalistes aussi et les politiques surtout. C'est du théâtre, la chancellerie vacille, on le sent bien, ils nous avaient dit qu'ils résoudraient les problèmes, mais voilà, la maladie n'est pas imaginaire, le malade s'agite avec véhémence, le parti de Marine Le Pen additionne les victoires. Alors Michel Broué a des idées en tête, vaguement courroucé, je le comprend, être socialiste c’est lourd à porter, pensez-vous, de Lénine à Hollande ça toujours été catastrophique. Sans forcer l'ironie, si je me concentre sur les idées politiques de mes contemporains, la fraude est majeure, il n'y en a que pour le parti socialiste, pourquoi, je pense qu'ils ont passé trop de temps à Stockholm! A mon tour d'être courroucé, car il ne faudrait pas oublier de dire à Michel Broué, si on peut le lui dire, que ses amalgames temporels sont déconcertants, surtout quand on les sort du chapeau à la manière du magicien, ça fonctionne bien sûr ceux qui en ignore les ficelles! Toute cette automatisation de la pensée et ces mécanismes intellectuels qui accusent celui qui n'a jamais gouverné et qui traite comme responsable mais pas coupable ceux qui sont au pouvoir, ne font que redorer l'espace forgé par le tyran. Pascal avait raison, celui qui fait l'ange fait la bête, les paroles socialistes ont rimé comme celles du renard. Dans cet ordre, on peut ne point-être d'accord, de la sorte il faut être véritablement endormi pour ne pas voir que semblables maîtres ont tout de ces princes qui ont ruiné l'Italie. Machiavel aussi avait raison, les citoyens doivent examiner la force du mal. C'est la tragédie du bouc émissaire, la violence politique s'applique ici remarquablement, on serait tenté de croire à une réminiscence de la tyrannie par le plus grand nombre, la même qui a conduit le Christ à la croix et Barabbas le tueur à la liberté! C'est pourtant dans cette optique qu'on nous amènera à voir si Marine Le Pen arrive au pouvoir, pas dans le sens inverse, bien entendu! Cela, je le digère mal, surtout quand on table inlassablement sur des équations dont les variables n'ont de cesse de faire réfléchir! Mais bon, la réflexion de Michel Broué est en passe de prouver l'existence du cerclecarré, c'est dans cette mesure qu'il faut additionner les chiffres afin d'en arriver à la solution Hollande! Comprenez bien, ils nous l'ont quand même souhaité, cette trouvaille singulière est remarquable, personne n'y avait songé, sauf les socialistes! Du point de vue du raisonnement c'est tout à fait exceptionnel, l'autre choix c'était Dominique Strauss Kahn, question culot ils sont imbattables, plus c'est gros, plus ça passe! Remarquez, à bonne altitude..., on se pose des questions, peut-être la mescaline, de la sérotonine... ils y ont quand même cru, même Mélenchon y a participé...à vrai dire l'illusion fut à la hauteur! Mais on peut leur pardonner, on s'y laisserait prendre à cause du mot social qu'il y a dans socialisme, c'est très humaniste, très vertueux et ça laisse peu d'honorabilité chez les autres. D'emblée, quand vous êtes socialiste, vous êtes vraiment bon à cause du naturel qui s'y dégage, même hyper-naturel! Ca méduse, l'esprit est paralysé, les yeux clignotent, culbute mentale, le tour est joué, désarmé, vous acquiescé! C'est là la méthode, vous pensez, Marine Le Pen n'y est pas sujette, elle résiste, tout de même c'est navrant! Elle a un remède, il est tendance néoclassique, surtout antilibéral et presque socialiste, c'est ultra énervant, elle promet d'y chasser le mauvais gibier, et ça c'est inadmissible, même intolérable, c'est pas très social! Changement donc de tactique, tous ne comprennent pas, normal ils n'ont pas lu Machiavel, pour Marine, tout est acquis, elle a le bon rythme, le florentin n'a pas écrit pour rien, c'est dit, elle ne tombera pas dans les pièges! C'est dur de constater cela, plus directement ils ne peuvent l'accepter, les résultats électoraux sont là, tout leur échappe! Car voilà, les années de lutte socialistes n'ont rien empêché, le parti rouge a échoué, le Times s'en est aperçu, Marine le Pen est en passe de tout rafler. Dernière sérénade, ils chantent le manichéisme politique, ça marche chez les républicains, pas plus loin, le temps est à la débandade, le phénomène est précis, le mythe héroïque prométhéen a toute ses limites! Du point de vue de Grothendieck, c'est sûr, la vanité et l'ambition ont envahi tous ses collègues! Pour Igor Chafarevitch, un autre mathématicien, le socialisme c'est: "La mort de l'humanité n'est pas seulement le résultat du triomphe du socialisme, elle constitue le but du socialisme". Bien entendu, c'est une question de point de vue, pour ma part, la raclée de 2002 a certainement fait, chez certains, beaucoup de dégâts. Il y en a qui, comme Michel Broué, sont si déboussolés qu'ils n'en supporteront pas une deuxième, à ce moment-là, je crains que le mot démocratie n'ait plus la même définition!

Antoine Carlier Montanari (commentaire suite à l'intervention de Michel Broué sur le Front National, sur France Info, le 03-08-2015)

Commenter cet article