Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par AntoineCarlierMontanari.over-blog.com

 Le Figaro a une manière étrange, presque insolente de considérer l'importance d'une information. Je m'explique, dans sa rubrique flash, en ce jour par exemple, il décrète que le résultat du foot qui opposait l'équipe de France à l'équipe de Jamaîque mérite d'avantage les honneurs que l'attentat qui a fait 23 morts en Irak et la fusillade qui a fait 5 morts à Las Vegas. Hélàs ce n'est pas la première fois et celui qui a l'habitude de voyager sur ce site verra que cela est une habitude. En fait, ce média est assez aveugle pour voir dans un résultat sportif la même considération que les drames qui endeuillent les nations. C'est dire toute l'importance qu'il accorde au reste de l'information et parce qu'il, justement, privilégie en ce cas, le sport aux attentats, pose la question qu'est-ce qui réellement motive une telle décision? Pourrait-on dire que le Figaro est un journal sportif ou que le sport revète une importance capitale pour la marche du monde? Bien entendu ni l'un, ni l'autre, alors,  précisemment, comment pourrions nous expliquer qu'un site d'une telle importance puisse agir ainsi? En fait, il n'est pas très éloigné des préoccupations des gens, chacun pourra vérifier lorsqu'il est en compagnie de ses collègues par exemple, que pour la très grande majorité, le temps qu'il fait ou les résultats sportifs sont de loin les sujets principaux qu'ils abordent. N'allez pas non plus croire que le peuple est idiot mais rarement il ne s'interesse aux discussions philosophiques ou métaphysiques, ce sont les développements de sa condition personnelle ou de ce qui lui donne de l'importance qui nourrissent ses discussions. Le peuple est souvent trop loin des préoccupations morales et politiques, il demande seulement qu'on lui fiche la paix avec la misère des autres. Sa propre misère suffit déjà et il ne conçoit pas que celle des autres est un facteur d'instabilité pour son avenir. Si le philosophe, le métaphysicien saisissent en partie la vérité, l'homme politique ou le militaire garantissent la paix on ne pourra pas dire que le sportif puisse apporter quoi que se soit de plus important que les catégories précedentes, pourtant on nous le laisse entendre. Faut-il s'étonner de cet état de fait, si d'une part un journal aussi sérieux que le Figaro puisse procéder de la sorte on ne peux pas s'étonner de l'indifférence du monde, d'autre part, si les lecteurs s'en accomode, comment ne pourrait-on pas conclure de l'aveugelement du monde. N'est-ce pas là d'ailleurs le piège dans lequel sont tombés la plupart des médias, 2000 ans plus tard et des milliards de vies en exemple, le peuple est resté le même, il préfère les jeux. N'y a t-il pas là une crainte de voir le monde à nouveau basculer, quand au Figaro, s'il fait mine de ne pas comprendre le sens de l'histoire et de sa responsabilité envers le peuple,comment alors ne pas s'indigner devant ce qu'il ne nous dit pas? La vérité est obscurci, couverte même, on ne s'alarme plus des guerres mais d'un mauvais résultat sportif ou de quelques mots provoquateurs d'un comique ou d'un politique! En attachant à ces médias l'importance qu'ils ne méritent plus, le peuple dont l'orgeuil s'alarme souvent pour des futilités, ne sera plus respécté ni même considéré.

 

Antoine Carlier Montanari

Commenter cet article